Histoire et Patrimoine

Au cœur de la Provence, au Sud du Luberon et au Nord d'Aix-en-Provence, découvrez Pélissanne : un village chargé d’histoire et de traditions, mais surtout où il fait bon vivre…

Un peu d’histoire…

place-cabardel-pelissanne

Ancienne cité fortifiée, les premières traces d’habitat remontent à la préhistoire avec l’installation de populations néolithiques (4000 av. JC) sur le site archéologique de la Chapelle Saint-Laurent de Cabardel, puis à l’époque pré-romaine avec l’aménagement d’oppida comme le « Caronte » et le Valdegon.

Dès l’Antiquité, Pélissanne est une ville carrefour : les voies Auréliennes des Côtes et de Redourtière la relient alors aux grandes villes romaines.

Au XVIe siècle, l’agriculture connaît un nouvel essor grâce à la construction du Canal de Craponne et de nouveaux moulins sont installés sur son cours en plus de ceux situés sur la Touloubre.

Peu à peu, la vieille ville devient un quartier résidentiel avec de nombreux hôtels particuliers encore visibles aujourd’hui et suite à la Révolution, l’artisanat se développe.

Le village conserve la “fontaine du Pélican” édifiée au XVIIIe siècle, le Beffroi datant du XVIe siècle, des Loges et Mâchicoulis Renaissance.

Patrimoine

La fontaine du Pélican

fontaine-pelican-pelissanne

Construite en 1769-1770, dans le style aixois, elle est l’emblème du village.

D’un bassin en forme de trèfle, jaillit une colonne en pierre de Cabardel de

4 mètres de haut posée sur un piédestal en pierre de Calissanne garni à ses angles de masques cracheurs d’eau.

Au sommet de la colonne, un chapiteau composite supporte le célèbre pélican censé se déchirer le poitrail pour nourrir ses petits, figure emblématique de commune figurant sur ses armoiries.

 

 

 

 

 

 

 


Le lavoir des Passadouires

lavoir-passadouires-pelissanneConstruit en 1853 pour désengorger celui de la fontaine du Pélican. Côte à côte, 6 petits bassins constituent le dernier témoin de ces nombreux lavoirs qui existaient dans le village.


Le Beffroi

beffroi-pelissanne

Reconstruit en 1702 à l’emplacement du pont levis, il est pourvu d’un campanile en fer forgé, de cadrans horaires et d’un cadran solaire.

 

 

 

 

 

 

 

 

 


L’église Saint Maurice

eglise-st-maurice-pelissanne

Nouvelle église édifiée au XIXème siècle, elle est imposante avec ses 42 m de long, 27 m de large et ses 17 m de haut.
L’édifice actuel date de 1824-1830, mais son clocher gothique, rebâti après le tremblement de terre de 1909, est celui de l’église du XVIIème siècle.
Le joyau de l’église reste le triptyque de l’autel St Roch, œuvre sur bois de la fin du XVème classée monument historique.

 

 

 

 

 


Le parc Maureau

parc-maureau-pelissanne

Construit en 1642, connu sous le nom de Clos Chauffier, plusieurs familles s’y succèdent jusqu’à ce que la mairie en fasse l’acquisition.
Une demeure de 700 m² a été construite dans son parc de 4000 m², en plein cœur du village.


Le moulin Jean-Bertrand

moulin-jean-bertrand-pelissanne

Sur le canal de Craponne, il est le plus en amont de la quinzaine de moulins de la commune installés soit sur le canal, soit sur la Touloubre. Construit en 1775, c’est d’abord un moulin à farine, puis à partir de 1786, un moulin à huile. Il fonctionne jusqu’en 1960. Aujourd’hui, l’activité oléicole a été remise en service dans l’ancienne écurie : c’est le Moulin des Costes. Mais la partie moulin à grain existe toujours avec ses extraordinaires installations en bois qui révèlent toute l’ingéniosité de la technique mise en œuvre.



La chapelle Saint-Laurent

Au sud-ouest du village, on l’atteint par la route de St Jean qui longe la Touloubre. Elle se trouve sur le site fort ancien de Cabardel.

Le domaine de Sainte Philomène

Sur la route de Cazan, c’est un grand mas du XVIIIème siècle, tout en longueur, tournant le dos au nord, au milieu des vignes et des oliviers. Ancien domaine des Birons, cette propriété de 50 ha en AOC Côteau d’Aix y voit depuis longtemps une production d’huile et de vin.

Le domaine de la Boulie

Au nord-est du village, le domaine y produit des vins d’appellation Coteaux d’Aix et des vins de pays sur une vingtaine d’ha. A voir également, la fontaine lavoir des Estangs, véritable trésor de la Boulie.

Localisation

Partager cette page sur :